À PROPOS DE

BULLDOZER

Bulldozer est un trio blues-rock francophone de Montréal, Canada, composé de Yves Sauriol à la voix et à la guitare, François Brisson à la basse et Bobby Ray à la batterie.

Fort de leurs expériences, les 3 musiciens se sont regroupés pour créer une musique qui groove. Amateurs de sons de guitare vintage, ils utilisent les fondations du Rock ‘N Roll tout en approchant le style d’une façon moderne. Des rythmes solides, des solos de guitares mélodiques et des refrains qui donnent le goût d’écouter les chansons plus d’une fois, voici ce qui définit Bulldozer.

Yves Sauriol – Voix et guitare

Yves se fait offrir une guitare à 16 ans suite à un rêve où il s’est vu en jouer. Il ne tarde à se trouver un poste de guitariste dans plusieurs groupes de covers. Yves s’enligne éventuellement d’avantage vers la composition et le chant. Avec des influences allant du rock progressif jusqu’au punk, en passant par la chanson française, il met en place divers projets dont le groupe Vilbrekin. Aussi à l’aise en anglais qu’en français, il se concentre pour l’instant sur la langue de Molière. Sa rencontre avec François Brisson, véritable locomotive, fut une grande motivation à partager les étapes de création. Une chimie instantané!

Bobby Ray – Batterie

Exposé à un environnement musical dès un très jeune âge, Bobby absorbe et intègre un éventail musical très varié. À l’adolescence, il se passionne pour le Jazz, les Big bands, le blues et toutes formes de rock. Son oreille et sa sensibilité aux rythmes se dévoilent rapidement et il poursuit son intérêt pour les percussions. Bobby fera partie de divers projets musicaux dont les plus récents étant BandWidth et le Deacon Georges Band. Une symbiose et une harmonie musicale immédiate marquèrent sa rencontre avec Yves Sauriol et François Brisson. Bulldozer représente pour lui la canalisation de la créativité, de l’énergie et de la complicité musicale de ce trio original.

François Brisson – Basse

Déjà à 16 ans, François performe dans diverses formations musicales. Il converge un peu plus tard vers le jazz et  décide de poursuivre son éducation musicale en étudiant avec plusieurs professeurs chevronnés, dont Michel Donato. Armé de sa contrebasse, il performe sur la scène jazz de Montréal, avec entre autre la formation Hi Five Jazz Quartet. Sans laisser de côté son amour pour le rock, il entreprend la composition et la réalisation de 2 albums: Fragile et L’Évasion. C’est ensuite qu’il fait la connaissance d’Yves Sauriol, et Bobby Ray avec qui il combine sa passion pour la composition et les arrangements pour former le groupe Bulldozer.